Rechercher
  • Alexandra MILLER

ACTU SOCIALE : blocage raffineries

Dernière mise à jour : il y a 5 jours


📍 RH actu : je vous aide à décrypter l'actu sociale, du point de vue RH,

(sans jugement de valeur par ailleurs ni sur les revendications des salariés, ni sur la gestion de crise des deux entreprises)

⛽ Pénurie de carburant ... blocage des raffineries ? mouvement de grève initié par la CGT rejointe par FO ?

ça vous parle forcèment …

Petite analyse RH des éléments du blocage par un même syndicat des deux entreprises françaises de raffinerie :


1️⃣ La grève est normalement le marqueur d'un échec lorqu'aucun consensus n'est trouvé entre les salariés et l'employeur : tout le monde est assis à la table des négociations et personne ne se met d'accord. La grève est alors un moyen de pression pour obtenir des avancées sociales.

⏩ Or chez TotalEnergies les négociations n'avaient pas encore commencées !

On parle de quelles négociations me direz-vous ? On parle de la Négociation Annuelle Obligatoire, celle qui se joue tous les ans pour trouver des consensus notamment sur une augmentation des rémunérations (salaires, primes, avantages...)

Donc... le calendrier habituel chez Total démarre la NAO en janvier, tous les ans. L'entreprise avait accepté d'avancer la tenue de la NAO en novembre, mais les salariés ont engagé un bras de fer dès la fin septembre... avant même la tenue d’une première réunion !

Une nouvelle option du blocage par la CGT : la grève préventive… Les salariés ne savent pas si leurs revendications vont être entendues ou en désaccord.. mais ils font grève par principe.. pour mettre sous pression la Direction : les négociations vont être âpres.

C’est rarissime de voir un mouvement de grève anticiper les négociations.. ça interpelle forcément les RH !

2️⃣ Un accord d’entreprise est trouvé chez Esso/Exxon : il est validé par des représentations syndicales. Dès lors que les syndicats représentatifs signent, et que si seuls ou au cumul de leurs voix, ils représentent plus de 50% des salariés, l’accord d’entreprise est valide.

Représentatif comment ? de qui ?

Aux dernières élections professionnelles, celles qui permettent d’élire les membres du CSE (ex CE et DP), les salariés ont voté pour des listes de candidats, certaines syndiquées. On décompte le nombre de voix obtenues par chaque candidat sur une liste syndicale aux élections : cela permet de mesurer la représentativité réelle du syndicat. Et ça lui donne « son poids » dans les négocations à venir pour les quatre prochaines années dans l’entreprise.

⏩ Ainsi, même si la CGT est arrivée première chez Esso/Exxon aux dernières élections, le cumul des voix pour la CFE CGC et la CFDT représente 58% de représentativité. A eux deux, ces syndicats peuvent valider un accord chez Esso. L’accord d’entreprise est valable et s’applique, quelles qu’en soient les clauses. Le principe de représentativité assure à la majorité de faire respecter son avis.

Or la CGT ne l’entend pas ainsi.. et continue de bloquer alors qu’un accord est trouvé dans cette société. Déni de démocratie entreprise ?


ℹ️ Informations en passant… une donnée essentielle pour bien comprendre pourquoi la CGT s’illustre particulièrement dans ce conflit..

La CGT est le syndicat historique français, celui des luttes sociales qui a permis de grandes avancées. En perte de vitesse depuis de nombreuses années, la CGT a laissé sa place de N°1 à la CFDT en 2018.


Pourquoi la CGT recule ?

Parce que le monde du travail a en majeure partie basculé vers une société de services au détriment de ses anciens bastions de l’industrie et que les sujets de revendications ne sont plus les mêmes.. or les bastions de la CGT relèvent de la métallurgie, de la chimie, de l’énergie.. sociétés industrielles.

Parce que le sentiment d’appartenance à l’entreprise n’est plus le même en 2022 qu’en 1970.. Donc l’engagement est plutôt individuel que collectif.. Cette perte de vitesse est constatée pour l’ensemble des syndicats d’ailleurs.

Parce que l’image du syndicat révolutionnaire, qui bloque tout, tout le temps, lui colle un peu trop à la peau..

⏩ Or la CGT votera pour son prochain secrétaire général au printemps 2023… Philippe MARTINEZ laisse sa place et il souhaiterait qu’une femme soit élue secrétaire générale, ce qui serait une grande première pour la CGT !

Et l’enjeu de cette prochaine élection génère toutes sortes de querelles internes, notamment entre les fédérations… la fédération chimie, dont relèvent les entreprises énergétiques et donc les raffineries nous fait une démonstration de force..

à la fois pour les prochaines élections des CSE.. et aussi et surtout… en interne pour peser sur l’élection du prochain secrétaire général de la CGT.

En espérant que ce billet vous aura appris 2/3 sujets de représentativité.. et aura tué le temps dans l’attente de faire le plein dans une des rares stations services ouvertes ;-)


38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout